Une soumission aux modes

Depuis quelques années, contrairement à un usage bien ancré, le Salon du livre ancien de Paris se nomme Le Salon du livre rare, une traduction littérale de l’anglais et de l’américain ! Qu’en aurait pensé André Malraux ?
Sans être vieux jeu, on peut affirmer que la culture française est une réalité. Il est vrai que les éditions rares existent bien, y compris dans le design ou les bronzes. Mais l’adjectif est alors employé dans un tout autre contexte, pas dans celui d’une foire, d’autant plus que celle-ci est particulièrement « culturelle ». On ne s’en étonnera guère à une époque où les maîtrises s’appellent des masters. Cette soumission repose évidemment sur un calcul commercial à court terme, une mondialisation, un effacement des cultures au profit d’une seule. Il existe une autre explication qui n’exclut pas la première… Les Américains ne sont-ils pas devenus plus civilisés que les Européens ? Chacun tranchera.
D’ailleurs, nous aussi, nous n’avons pas résisté à suivre la mode. Ainsi, dans ce numéro, vous découvrirez trois articles bien de saison : ce qu’il faut savoir sur les brocantes, les faux et les copies, la vannerie. Ce sont là des marronniers, comme on dit. Pour rester dans l’air du temps, nous avons aussi évoqué les collections liées aux sports ! Plus généralement, ceux qui connaissent bien le petit monde des antiquités et des collections savent que les modes et les tendances y sont présentes et se calquent souvent sur les générations…
Daniel Cagnolati, rédacteur en chef

L'AGENDA DES ENCHÈRES
LE DERNIER NUMÉRO !

LES ARTICLES PAR CATÉGORIES
ABONNEZ-VOUS:

6, 12 ou 24 mois

A partir de 32 €
PAPIER

100% NUMÉRIQUE

30 € / ANS
NUMERIQUE