Jean qui rit, Jean qui pleure...

15 Oct 2020

Jean qui rit, Jean qui pleure... De la préparation du calendrier d'Aladin pour novembre, il ressort déjà que les brocantes hebdomadaires, qui ont souvent moins de 50 exposants professionnels, ont bien lieu. De même pour les mensuelles. En revanche beaucoup de foires, bourses, brocantes et salons occasionnels ont été annulés ou "reportés à l'année prochaine".

A Bordeaux, La foire d'antiquités et brocante des Quinconces ainsi que les Puces professionnelles du Parc des expositions du Lac devraient avoir lieu, comme la brocante de la place St-Michel. Bordeaux a donc de la chance.
Dans la capitale, à l'heure actuelle, le salon Fine Arts Paris, est maintenu. Pour ce dernier, si certains exposants devaient être empêchés de venir, ils bénéficieraient d'uns stand virtuel. En revanche , les Puces du design ont dû renoncer à leur édition de novembre, comme ce fut aussi le cas pour le Salon des antiquaires de la place St-Sulpice, en octobre.
Il en est de même pour le nouveau déballage marchand de Lhomme, dans la Sarthe, le maire ayant préféré bloquer la rencontre. Pourtant, dans le même département, la préfecture a autorisé le déballage marchand du Mans (le 20 octobre). Dans l'Eure et Loire, celui de Chartres (le 19 octobre) demeure autorisé. On ne sait jamais à quelle sauce on sera mangé.
Photo : André DEVAMBEZ Le Luxembourg Paris. Huile sur panneau de 10,5 x 14cm, vers 1940. Galerie Fabienne Fiacre prévue en novembre, à Fine Arts Paris, au Palais Brongniart.